Assis-là

Publié le par Pascal Caillerez

Assis-là, je contemple les allées et venues

Assis-là, je contemple les vies perdues

 

De jour, de nuit,

Ma part de macadam vieillit, tout devient gris

Je pars en vrille

De jour comme de nuit,

Je gèle et je grille

 

Je n’imaginais pas ado

De me trouver paumé sur un banc, clodo

 

Assis-là

Je parle et je pense

Assis-là

Tout seul, en transe

Assis-là

Je laisse fuir ma vie

Assis-là

Dans la peur, dans l’oubli

 

Assis-là, je revis mes actions perdues

Assis-là, mon job, ma famille, ai-je vécu ?

 

J’ai fais ce qu’on m’a dit

Parents, profs, patrons, tout ce qu’on m’a dit

Pubs, medias, voter, tout ce qu’on m’a dit

Pas fumer, pas boire, la drogue ennemie

Envie de nostalgie

 

Je n’imaginais pas ado

De me trouver hagard sur un banc, robot

 

Assis-là

Je rêve et je pense

Assis-là

Tout seul, en transe

Assis-là

Je rêve à une autre vie

Assis-là

Dans le vide et l’ennui

 

Assis-là, je regarde une vie devant moi

Assis-là, le chemin semble bien étroit

 

J’ai tout à faire, tout à prouver

Ma jungle à combattre dans la cité

Sans envie d’être agneau

Sans envie d’être bourreau

Pas facile d’être ado

 

Assis-là

Je flippe et je pense

Assis-là

Tout seul, en transe

Assis-là

J’imagine ma vie

Assis-là

Super-héros et raté fini

 

Assis-là

Un banc pour toute enfance

Assis-là

Tout seul, en transe

Assis-là

J’essaye de me faire la belle

Assis-là

Mes rêves de gosse accrochés à la semelle

Assis-là
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance gratuite mail 19/07/2016 15:27

sympa et rapide, merci.