Europa

Publié le par Pascal Caillerez

Je vois la Gangrène du Monde se propager
Près de mon doux Foyer ; la Salope se rapproche
L'an dernier, du Monde, elle avait bouffé les extrémités
Aujourd'hui elle attaque son ventre sans anicroche
La Gangrène ne vit pas de motifs ou de causes
Elle ronge, ronge. Elle seule détient la Gnose.
Au Moyen-Orient, la Gueuse s'était régalée
Ivre de sang, je la croyais localement rassasiée
Insatiable, la Gangrène visite encore une fois les Balkans
Visite programmée pour cause de maladie à retardement?
Pendant ce temps, douze Repus palabrent stérilement
D'actions ou d'aides tardives, de soutien aux gisants.
 
Je vois une Europe, faite de paperasses et de décrets,
Se façonnant d'une façon bien étrange
La façade, bâtie sur l'Unité, ne représente qu'un parapet
Où chaque pays, malade de son égoïsme, regarde sa Fange.
L'autre Europe patine sur une latitude qui se dégèle
D'une glaciale Unité ; chaque République déploie ses ailes
Vers un Futur enchevêtré nommé Chaos
Où les vieilles querelles nourriront les nouveaux Salauds.
Pendant que l'Ouest se construit séparément
L'Est se divise ensemble, le couteau entre les dents
Et la Faim au ventre. Des pays riches plus démunis
Que des nations pauvres, tous mendient leur Survie.
 
Je vois une Europe en marche sur une route tortueuse
Où les embûches sont réservées aux faibles autres
Je vois une Europe pataugeant dans sa mentalité boueuse
Où sa Moralité, mariée à son Idéal douteux, se veut Apôtre
Je vois une Europe papier-glacée, où l'Art s'emballe sous cellophane
Où l'Amour se protège par du latex, où la Pensée lentement se fane
Je vois une Europe ignorant le Mal irlandais en son sein
Où les crève-la-faim regarderont bouffer leur Pain
Je vois une Europe favorisant ses extrêmes avec indulgence
Où l'Egalité et la Fraternité deviendront rances
Je vois l'Europe Siamoise, où le Fonctionnariat mène la danse
Je vois, je vois. Je vois que je ne veux plus voir cette Europe-là.

Publié dans ecrits-de-joie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ouam 25/11/2006 00:05

Je te trouve bien dure avec cette Europe boîteuse satisfaite de peu et ivre de ses impuissances. Si elle ne sert qu'à empêcher ou presque que les tribus s'étripent tous les 30 ans... quel progrès accompli !!!