Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

65 articles avec ecrits-de-joie

Etre moderne

Publié le par Pascal Caillerez

Etre moderne

La lucarne me présente un héros de pacotille

Adulé par les foules, adoré par les filles

Fabriqué comme un paquet de nouilles

Rien qui ne tranche, rien qui ne souille

Du bonheur en tranche, prédigéré

Le nouveau phare de la pensée

Un nouvel

 

Les ondes me vendent un héros de pacotille

Adulé par les foules, adoré par les filles

Retouché par les jouets numériques

Plastique étudiée au scalpel et à la trique

Se trémousse au gré de la publicité

La nouvelle lumière de la cité

Un nouvel être

 

Les bavards me vantent un héros de pacotille

Adulé par les foules, adoré par les filles

Qui débite de l’opinion fraîche à la pièce

Qui fait et défait au gré du temps les faciès

Se pavane sûr de leurs divines vérités

Le nouveau guide de l’humanité

Un nouvel être moderne

 

Mon esprit me fourgue un héros de pacotille

Adulé par les foules, adoré par les filles

Plus naïf qu’un mouton sorti du berceau

Forgé à coups de slogans et de beaux cadeaux

Je me glisse dans le moule de mes idoles gâtées

Le nouveau désir de la modernité

Un nouvel être moderne est né

Un nouvel être moderne est né

Etre moderne

Publié dans ecrits-de-joie

Partager cet article

Repost 0

Mes scènes avec Havana Blou

Publié le par Pascal Caillerez

Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou
Mes scènes avec Havana Blou

Voici un florilège de photos et de vidéos des concerts dans lesquels je jouais comme percussionniste et chanteur avec le groupe rock Havana Blou : Romains (compositeur, guitare, chant), Norah (compositrice, chant), Sandra (chant, guitare), Alban (Batterie) et Parfait (basse). Merci à eux pour ces moments de bonheur :)

Publié dans ecrits-de-joie

Partager cet article

Repost 0

Un jour

Publié le par Pascal Caillerez

Un jour

Un jour je partirai avant toi

Je regrette déjà ce jour-là

Je m’en irai pas à pas

De velours

Je ne partirai pas

Sans te dire au revoir

Je partirai léger et gai

Plein d’amour

Un jour je partirai avant toi

Je regrette déjà ce jour-là

La tristesse semée

Ne germera pas

Seuls les bons souvenirs égrainés

Surgiront de terre

Aucune larme amère

Ne jaillira

Un jour je partirai avant toi

Je regrette déjà ce jour-là

Tu me survivras

Un jour, un an, un millénaire

Ami, amant, père

Rôles éphémères adorés

Prêt encore une fois

A mieux les rejouer

Un jour je partirai avant toi

Je regrette déjà ce jour-là

Ce jour est loin d’être là

Je ne partirai pas sans toi

Tu es avec moi

Même quand je n’y suis pas

Je vivrai en toi

Nos âmes unies, toi et moi

Un jour

Publié dans ecrits-de-joie

Partager cet article

Repost 0

Oubli de sable

Publié le par Pascal Caillerez

Allongé sur le sable

J’ai oublié mon nom

Étendu sur le sable

J’ai déserté mon nom

 

Une main secourable

Qui me tire hors du sable

Une voix susurre mon nom

 

Reposé sur le sable

Son souffle me dit qui je suis

Heureux sur le sable

Elle donne un sens à ma vie

 

Ce visage agréable

Qui m’a sauvé du sable

Est devenue mon nom

 

Oubli de sable

Publié dans ecrits-de-joie

Partager cet article

Repost 0

Partir un peu

Publié le par Pascal Caillerez

Mon écran me renvoie un regard

Que du gris dans ses yeux

 

La journée s'écoule sans rien voir

Que du gris dans mes yeux

 

Et je sais

Tous ces palmiers, sourires, vahinés

Rayons de soleil un rien apprêtés

                                                         

Et je rêve

Le bonheur, la fête, que s’amuser

Tour operator, toute la nuit danser

 

Je voudrais partir un peu

Vers d'autres visages, d'autres lieux

Ma vie en bocal s’évade en catalogues classieux

 

Tant de couloirs mènent au placard

Tant de réunions ne mènent nulle part

 

Le ciel est bas, je me fais tard

Sans passeport, je sors l’ennui du tiroir

 

J'imagine la vie comme on me l’a décrite

Mais ma soirée se fige au steak frite

 

Et je rêve

Le bonheur organisé comme l’amour tarifé

Ibiza, je t’ai tant et tant rêvé

 

Je voudrais partir un peu

Vers d'autres rivages, d'autres cieux

Ma vie en bocal s’évade en catalogues classieux

 

Métro boulot dodo, quel bol !

Je lustre chaque jour ma triste auréole

 

Et je crève

Pour du bonheur, me lever à point d'heure

Sans m’échapper du salaire de ma sueur

 

J’aurai voulu partir un peu

Vers d'autres visages, d'autres yeux

Ma vie en bocal aurait pu se colorer en bleu

 

Publié dans ecrits-de-joie

Partager cet article

Repost 0

Dans l’Interminable Attente de la Purée

Publié le par Pascal Caillerez

Petit exercice de style suivant le poème de Paul Verlaine (Dans l'interminable ennui de la plaine) qui ne m'en voudra pas vu l'état dans lequel il est.

 

Pour faire une purée

Bonne et savoureuse

Aucune hasardeuse

Méthode ni idée

 

Pour la cuisiner

Tout d’abord il faut

Choisir son couteau

Et se préparer

 

Ensuite bien trier

Les pommes de terre

Qui feront l’affaire

Cuites à l’étouffé

 

Econome en main

Eplucher la peau

Puis laver à l’eau

Mettre dans l’eau enfin

 

Avant de presser

Une fois tendres à souhait

Du beurre et du lait

Du sel et c’est prêt

 

Pour faire une purée

Bonne et savoureuse

Aucune hasardeuse

Méthode ni idée

 

Publié dans ecrits-de-joie

Partager cet article

Repost 0

Cher collègue

Publié le par Pascal Caillerez

Toi qui critique, qui lance des piques, qui fait la nique toute la journée

Ton cul bien mis, ton siège, ta vie, bien planqué, surtout pas bouger

Pour la ramener, ça t’es le premier, mais pour risquer c’est le purgatoire

Et pour juger, pour mépriser, t’es le roi au sommet de sa gloire

 

Oh cher collègue

Ta bassesse va s’écraser contre la gueule des autres

Oh cher collègue

Le fiel à la bouche, le boulot est comme un drôle de zoo

Oh cher collègue

Tu passes ta vie devant ton propre quiproquo

Oh cher collègue

Et de ta religion t’es bien le seul apôtre

 

Ta rhétorique, ho fantastique, tout vu tout lu, mon beau bobo, quel intello

Tu te crois le dieu de la pause café, mais t’impressionne que les gogos

T’as plein d’avis mais pas d’amis, devant ton boss tu courbes le dos

 

Oh cher collègue

T’en prendre à plus faible que toi, c’est sûr, c’est plus rigolo

Oh cher collègue

Devant la machine à café, en douce, tu sers tes ragots

Oh cher collègue

Mais dès que ça vient de haut, là, oh tu fais bien le beau

Oh cher collègue

La vie de bureau avec toi, c’est sûr, c’est pas un cadeau

 

Oh cher collègue

T’aiguises ton pouvoir, tu montres que t’en as… entre les dents

Oh cher collègue

Toi qui p’tit chef, toi qui humm monsieur le Président

Oh cher collègue

Rentré chez toi, te voilà seul, comment faire autrement

Oh cher collègue

Face au miroir, l’horreur, vite tes tranquillisants

 

Publié dans ecrits-de-joie

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>